Depuis le début de l’année, le certificat de qualité de l’air, connu sous le nom Crit’Air, est obligatoire pour les voitures, véhicules utilitaires et 2-roues pour circuler dans certaines communes telles que Paris, et 69 communes de la proche banlieue parisienne, Grenoble, Lyon et Villeurbanne.

Après une période pour laisser le temps à chacun de commander et d’accoler le fameux macaron Crit’Air sur son véhicule, il est aujourd'hui obligatoire et, depuis le 1er juillet dernier, l'absence de ce macaron peut être sanctionnée par les forces de l'ordre.

En effet, le décret n° 204-782 du 5 mai 2017, paru au Journal officiel le 7 mai 2017, précise que l’amende pour non-respect de l’usage du certificat est fixée à un montant de 68 € et que son entrée en vigueur est le 1er juillet 2017.

Vous trouverez sur le site les modalités d'achat de la vignette Crit’Air ( www.certificat-air.gouv.fr ), et des risques de sanction encourue en l'absence de vignette.

De la part de Michel Colin, Secrétaire général du groupe MPC -MEL

Recherche